Brève histoire de Tenrikyô et ses Missions Etrangères

1798

Le 18 avril, Naissance d’Oyasama, Miki Nakayama, la Fondatrice de Tenrikyô

La Fondatrice, appelée également « Oyasama » (parent ou mère bien-aimée) avec l’amour et le respect de tous les fidèles, naquît dans le village de Sammaiden, canton de Yamabe, province de Yamato (la ville actuelle de Tenri). Elle entra par le mariage dans la famille Nakayama qui habitait dans le lieu de la Résidence originelle où se fit la Création des hommes pour la première fois.

1838

Le 26 octobre (le 12 décembre selon le calendrier grégorien), vers 8 du matin, Oyasama devient le « Temple de Dieu ». Cela marque la fondation de Tenrikyô en tant que religion.

Dieu-Parent, Oyagami, proclama par la bouche d’Oyasama :« Je suis le Dieu originel, le Dieu véritable. Depuis toujours cette Résidence était prédestinée, et voici que je suis venu du ciel pour sauver l’humanité entière. Donnez-moi Miki pour Temple de Dieu. » Au moment où Oyasama devint le « Temple de Dieu », le cœur d’Oyasama devint celui d’Oyagami. Depuis lors, Oyasama commença à transmettre la volonté divine aux hommes.

1840

Vers cette période, Oyasama commence à donner les biens personnels et familiaux aux indigents afin qu’elle plonge dans le dénuement total.

Dieu-Parent ordonna à Oyasama :« Plonge au fond du dénuement ! » Oyasama enseigna que si on oublie son propre attachement en faisant l’aumône, une lumière naît dans le cœur, et c’est ainsi que s’ouvre la Voie menant vers la Vie de Joie.

1854

Oyasama se met à accorder le Don de l’Accouchement aisé, Obiya-yurushi.

Le Don de l’Accouchement aisé n’est accordé qu’au Jiba, lieu originel de la Conception des êtres humains faite par Dieu-Parent. Toutes les femmes peuvent mettre au monde leurs enfants en paix si elles reçoivent ce Don et qu’elles s’en remettent entièrement à Dieu-Parent.

1864

Début de la construction du « Lieu du Service »

La toute première édification de l’histoire de la religion de Tenrikyô, le « Lieu du Service » s’acheva en 1865. Oyasama habita pendant 10 ans dans une pièce à plancher surélevé se trouvant au nord de ce bâtiment, avant de s’installer en 1875 dans le Nakaminami-no-mon'ya, le portail sud. Quand se fonda l’Église Mère de Tenrikyô en 1888, on procéda à l’agrandissement du côté sud du Lieu du Service, si bien que le Jiba se trouve à l’intérieur de ce bâtiment. Après ces travaux et jusqu’en 1911, il fut utilisé comme Sanctuaire principal. La même année, on transféra le bâtiment à un autre endroit pour le remplacer par l’actuelle « Salle de prière du nord ».

1866

Oyasama commence à enseigner le « Service ».

Etant indispensable à la Voie du Salut, le Service est le rite le plus important pour le Tenrikyô. Le Service du Kagura s’exécute afin d’actualiser la protection divine manifestée lors de la Création des êtres humains. Dix officiants du Service entourant le Jiba-Kanrodaï, expriment par leurs mouvements l’œuvre de Dieu au moment de la Création du monde humain. A travers ce Service, nous prions la réalisation du Salut universel, et ce monde se transformera en celui débordant de joie grâce à la protection d’Oyagami.

1875

Détermination du Jiba, lieu originel

On appelle le « Jiba » le lieu de la première Conception des hommes. C’est également le berceau du genre humain. Les alentours du Jiba sont appelés l’Oyasato. C’est sur ce lieu, le Jiba, qu’Oyagami, Dieu-Parent, demeure et que fut conféré le nom divin, Tenri-O-no-mikoto. Le Service du Kagura s’effectue autour du support appelé Kanrodaï pour que le monde se transforme en celui qui est débordé de joie.

1880

Le Service est accompli pour la première fois avec tous les instruments de musique.

1887

Le 26 janvier (le 18 février selon le calendrier grégorien), Oyasama se fait invisible.

Oyasama, même après sa disparition, reste toujours vivante et continue à œuvrer pour tous les hommes du monde entier et à les guider. Son âme demeure à tout jamais dans la Résidence originelle. C’est en vertu de la « Pérennité de son existence » qu’Oyasama nous accorde même à nos jours le Sazuke et le Don de l’Accouchement aisé.

1888

Fondation de l’Église Mère de Tenrikyô relevant du shintoïsme

Le 26 janvier 1888, se tint la Célébration du 1er Anniversaire de la Disparition d’Oyasama. Cependant, la cérémonie fut interrompue en pleine célébration par les policiers. Expulsés, les fidèles furent d’autant plus convaincus de l’importance d’obtenir une autorisation légale pour leur foi. La même année, le premier Shimbashira déposa une requête relative visant à obtenir l’autorisation de fonder une église, et ce sous la tutelle du shintoïsme. La requête acceptée, on finit par fonder l’Église Mère de Tenrikyô.

1893

Des missionnaires tenrikyô se rendent à la Péninsule de Corée, marquant le début des missions étrangères de Tenrikyô.

1897

Le 12 septembre, est fondée en Taïwan l’Église Taichu, la toute première église construite à l’étranger.

1908

Le Tenrikyô est officiellement reconnu en tant que religion indépendante.

En 1899, les autorités shintô firent part aux membres responsables de l’Église Mère de Tenrikyô d’une possibilité de l’indépendance de Tenrikyô en tant que religion autonome avec l’autorisation du gouvernement. Après quoi, le Tenrikyô entama la préparation visant à déposer une pétition en vue de son indépendance. La requête fut remise à cinq reprises pour que l’indépendance soit réalisée en 1908. A l’époque, pour qu’un groupe soit reconnu en tant qu’organisation religieuse indépendante, il fallut une doctrine systématique et une structure administrative. Aussi, le Tenrikyô était-il obligé de renforcer son organisation et de systématiser sa doctrine, ainsi que d’installer ou d’améliorer divers établissements.

1934

Le 27 janvier, est fondé le Siège de la Mission Tenrikyô en Amérique.
Le 26 août, est fondé le Siège de la Mission Tenrikyô à Taïwan.

1945

La « Restauration » de l’Enseignement et du Service commence après la deuxième guerre mondiale

En 1939, l’Église Mère de Tenrikyô modifia la doctrine et le rite au nom de la « Réforme ». Mais en réalité, c’était pour le but d’ajuster la doctrine et la pratique de l’Enseignement à la demande des autorités.

Le 15 août 1945, la date où prit fin la guerre pacifique, le deuxième Shimbashira déclara la « Restauration » de la doctrine et du Service. La « Restauration » consista non seulement à remettre l’Enseignement à son état antérieur à la période de la « Réforme », mais aussi à ce que l’on retourne à la source de l’Enseignement pour fonder la foi sur l’Enseignement véritable tel qu’il est enseigné par Oyasama.

1951

Le 31 juillet, est fondé le Siège de la Mission Tenrikyô au Brésil.

1952

Le 1er janvier, est réorganisée la Direction des Missions Étrangères de Tenrikyô.

1954

Le 26 janvier, est fondé le Siège de la Mission Tenrikyô à Hawaï.

1966

Le 24 février, est fondé le Centre au Népal.

1970

Le 22 juillet, est fondé le Centre missionnaire Tenrikyô à Paris (renommé plus tard, le Tenrikyô Europe Centre).

1972

Le 8 mars, est fondé le Centre missionnaire Tenrikyô en Colombie.
Le 18 avril, est fondé le Centre missionnaire Tenrikyô au Singapour.

1977

Le 22 janvier, est fondé le Centre missionnaire Tenrikyô à New York.

1978

Le 8 octobre, est fondé le Centre missionnaire Tenrikyô à Hong Kong.

1982

Le 10 mai, est fondé le Centre missionnaire Tenrikyô en Thaïlande.

1985

Le 5 mai, est fondé le Centre missionnaire Tenrikyô au Mexique.
Le 7 novembre, est fondé le Centre missionnaire Tenrikyô en Indonésie.
Le 13 décembre, est fondé le Centre missionnaire Tenrikyô en Philippines.

1997

Le 26 juillet, est fondé le Centre Tenrikyô en Océanie.

2000

Le 7 mai, est fondé le Tenrikyô UK Centre.